anadrol

Cycle de l’Anadrol: Mini Guide de Poche

anadrol cycle

Les cycles d’anadrol sont parmi les plus courants dans l’amélioration des performances, mais comme pour tout stéroïde ou supplément anabolisant, vous devez savoir comment le prendre si vous voulez en tirer de réelles récompenses.

En général, la grande majorité des cycles Anadrol sont effectués dans le but d’augmenter le volume pendant les périodes d’utilisation hors saison, car c’est le principal objectif des stéroïdes: augmenter la taille et la puissance.

Cependant, il y a ceux qui incluront des cycles Anadrol dans leur phase de coupe et c’est presque toujours le cas chez les culturistes compétitifs, car ils sont généralement les seuls à trouver cela utile.

Certains rats de la gym qui ne sont pas des compétiteurs d’aucune sorte peuvent également le faire, mais l’effet est si éphémère que cela ne vaut généralement pas la peine de s’entraîner pour eux.

Volume des cycles d’Anadrol

Pour la grande majorité des cycles d’Anadrol se déroulera pendant la basse saison et pour la grande majorité la période d’utilisation sera à l’avant du cycle total dans le cadre d’une initiation à l’empilage total.

Comme ce stéroïde agit très rapidement, il apportera des résultats au cycle très rapidement et comme il fournit une synergie entre les autres stéroïdes anabolisants présents, il leur donne une plus grande capacité à faire rouler la balle dès le début.

Pour la plupart des cycles de 50mg par jour, l’Anadrol est le point de départ et souvent tout l’Anadrol dont une personne aura besoin.

Cependant, certaines personnes plus expérimentées peuvent opter pour des doses allant jusqu’à 100mg par jour, mais sont encouragées à découvrir comment elles réagissent à une dose plus faible avant d’expérimenter avec 100mg.

Ne vous y trompez pas, des augmentations massives peuvent se produire dans tous les cas; si l’on prend suffisamment de nourriture avec 50 mg de ce stéroïde par jour, cela peut facilement produire une augmentation de 9 kg en un mois, peut-être même plus.

Combien de temps les cycles d’Anadrol doivent-ils durer? En général, 4 à 6 semaines et c’est tout.

Ceux qui prolongent l’utilisation au-delà du délai de 6 semaines risquent fort de trouver que c’est un gaspillage d’un bon stéroïde, car l’efficacité de ce stéroïde est de courte durée et il faut faire des pauses.

Une fois le délai de 4 à 6 semaines passé, il est temps de compter sur les autres stéroïdes anabolisants présents pour faire le travail.

Vous constaterez également que cet effet de baisse tourne également autour du dosage; les personnes qui franchissent la barre des 100 mg par jour ne trouveront pas les gains beaucoup plus importants et il a été démontré que de telles doses peuvent sérieusement tuer l’appétit, ce qui rend le regroupement très difficile.

Le D-Anabol 25, pour ceux qui mettent en œuvre les cycles d’Anadrol, trouvera qu’il s’accumule bien avec presque tous les autres stéroïdes androgènes anabolisants, notamment la testostérone.

Les piles courantes comprennent souvent la testostérone, sous quelque forme que ce soit, ainsi que la nandrolone ou la trenbolone, sous quelque forme que ce soit.

Il n’y a pas de stéroïde qui soit un mauvais choix pour s’empiler avec l’Anadrol.

Couper les cycles de l’Anadrol

Bien que ce soit principalement un stéroïde en vrac, les cycles Anadrol peuvent être utiles pour le culturiste compétitif qui se nourrit.

Contrairement à notre utilisation pour le groupage, cette période d’utilisation aura lieu à la fin du cycle, peu avant que la compétition ait lieu.

Le fonctionnement est simple: la présence de ce stéroïde permet à l’individu de se remplir davantage, ce qui donne aux muscles un aspect plus rond et plus plein une fois sur scène.

Il est très important de noter que la personne doit avoir une certaine expérience des cycles d’Anadrol avant de l’essayer pour savoir avec certitude comment elle réagit au stéroïde.

L’anadrol peut provoquer une bonne rétention d’eau et pour un concurrent, c’est la dernière chose qu’il souhaite.

Cependant, si vous comprenez comment contrôler le stéroïde, si vous êtes en forme et si vous le complétez avec un bon inhibiteur de l’aromatase, vous profiterez de cet avantage.

Pour la plupart, 50 mg par jour pendant 4 semaines suffiront. Cela doit être pour les 4 semaines précédant le spectacle, vous devez être en forme.

Si vous ne suivez pas bien votre régime, c’est une méthode à laquelle vous devrez renoncer, car les résultats peuvent être horribles et ruiner effectivement vos chances d’obtenir un bon poste.

TU POURRAIS L'AIMER AUSSI

sarm
Articles

Guide complet des SARM en culturisme

Les modulateurs sélectifs des récepteurs d’androgènes (SARM) sont devenus un mot à la mode ces dernières années parmi un large éventail de personnes : des

Lire la suite

Laisser un commentaire