sulfate d'albutérol

A quoi sert le sulfate d’albutérol ?

Le sulfate d’albutérol est un agoniste adrénergique bêta-2 sélectif, très similaire dans sa structure et son action au clenbutérol, populaire aide à la perte de poids.

Contrairement au clenbutérol, cependant, le sulfate d’albutérol est facilement disponible comme médicament sur ordonnance aux États-Unis.

Il est également vendu sous d’autres marques dans un certain nombre d’autres pays du monde.

sulfate d'albuterol

Le sulfate d’albutérol se présente le plus souvent sous la forme d’un inhalateur de secours, qui est conçu pour disperser une quantité mesurée du médicament immédiatement et directement dans les bronches en temps de crise (crise d’asthme).

Cette forme permet d’obtenir la plus faible activité médicamenteuse systémique possible, ce qui est excellent pour minimiser les effets secondaires cardiovasculaires indésirables.

Toutefois, il existe également des comprimés oraux de sulfate d’albutérol qui offrent une activité médicamenteuse systémique, ce qui est excellent pour réduire les effets secondaires cardiovasculaires indésirables.

Le sulfate d’albutérol a été introduit sur le marché américain en 1980, vendu sous la marque Ventolin.

Le sulfate d’albutérol est devenu l’un des médicaments les plus populaires de l’histoire pour la gestion des crises d’asthme acturé.

En conséquence, de nombreuses autres entreprises ont investi sur le marché. La FDA a approuvé un certain nombre de préparations génériques de ce médicament.

Pour les athlètes de force, les culturistes et autres personnes qui cherchent à améliorer leurs performances ou leur apparence physique, le sulfate d’albutérol offre de nombreux avantages.

Pour la plupart, il est le plus souvent considéré comme un “brûleur de graisse” dans la communauté des culturistes.

Cela est dû à la capacité du médicament à stimuler les cellules adipeuses, à augmenter la lypolyse, à diminuer l’appétit, à augmenter la température du corps, ainsi qu’à augmenter le taux métabolique de base, entre autres choses.

Tous ces facteurs, combinés à une alimentation et un entraînement appropriés, contribueraient évidemment à augmenter le taux de perte de graisse chez les utilisateurs.

Cependant, l’utilisation de l’albutérol ne se limite pas à la simple perte de graisse. Il est prouvé qu’il peut aider à améliorer considérablement les performances sportives et contribuer à l’anabolisme.

Il a été démontré dans de nombreuses études que l’utilisation de le sulfate d’albutérol peut aider à augmenter la force musculaire chez les utilisateurs.

Ces derniers s’accompagnent souvent d’une augmentation de la masse musculaire.

Plus précisément, dans une de ces études, il a été noté que les utilisateurs d’albutérol ont montré des améliorations beaucoup plus importantes de la force par rapport à un groupe de contrôle, après que les deux groupes se soient entraînés pendant dix semaines sans différence significative dans leurs progrès.

Le groupe ayant reçu de l’albutérol a également montré des augmentations plus importantes de la masse corporelle maigre. Les doses pour ces individus ont commencé à 4 milligrammes par jour, administrées par voie orale, et ont été augmentées puis maintenues à 16 milligrammes par jour pendant toute la durée de l’étude.

Des conclusions similaires ont été faites dans une autre étude où les sujets n’ont entraîné que leurs muscles quadriceps.

Une fois de plus, des gains de force et de taille musculaire ont été notés dans le groupe auquel on a administré de l’albutérol pendant leur entraînement.

Cependant, la capacité d’amélioration des performances de l’albutérol ne semble pas se limiter à l’entraînement de la force.

Il a été démontré que le temps des utilisateurs effectuant des exercices d’endurance s’est considérablement amélioré avec l’utilisation de l’albutérol.

Il est intéressant de noter que ces améliorations ont été obtenues sans que le médicament ait un impact négatif sur le VO2, le taux d’échange respiratoire, la fréquence cardiaque ou la concentration en acides gras libres et en glycérol des utilisateurs pendant l’exercice effectué.

Au contraire, les concentrations plasmatiques de lactate et de potassium ont été modifiées.

Tout ceci est de bon augure pour les athlètes d’endurance qui cherchent à améliorer leur rendement sportif sans avoir d’impact négatif sur d’autres domaines de leurs capacités de performance.

Les utilisateurs commenceront souvent leur dosage à environ 1 à 2 comprimés de 4 mg par jour et l’augmenteront en fonction de leur tolérance individuelle.

Les utilisateurs prennent souvent leur température et utilisent une augmentation de la température comme indicateur de l’effet de la drogue. Il est important de noter qu’après 2 à 3 semaines, les récepteurs se consumeront sous l’effet de la stimulation.

Pour cette raison, les usagers vont souvent faire un cycle de consommation d’environ 2 semaines avec et sans la substance pour donner aux récepteurs le temps de se rafraîchir afin que la drogue retrouve son efficacité.

TU POURRAIS L'AIMER AUSSI

sarm
Articles

Guide complet des SARM en culturisme

Les modulateurs sélectifs des récepteurs d’androgènes (SARM) sont devenus un mot à la mode ces dernières années parmi un large éventail de personnes : des

Lire la suite

Laisser un commentaire